Le Web évolue au Liban

Le Liban est en pleine transition en matière de technologies d’accès à Internet et au Web. Jusque là, sa connexion lente et chère et ses infrastructures vétustes étaient montrées du doigt. De plus, alors que les medias sociaux et blogosphères de ses voisins sont de plus en plus observés et étudiés pour comprendre leur rôle dans les révolutions arabes actuelles, le Liban semblait jusqu’alors exclu du paysage Web proche-oriental et arabe.

Or, fin aout dernier, suite à la mise en place de la connexion au câble international IMEWE, le ministre libanais des télécommunications a annoncé une multiplication de la vitesse de connexion par huit et de la capacité de consommation par deux, parallèlement à une diminution du prix d’environ 80%. De même, la téléphonie mobile de troisième génération (3G) vient d’être lancée, ce qui devrait permettre aux nombreux utilisateurs de smartphones et de tablettes de béneficier enfin d’un accès au Web mobile sur tout le territoire libanais.

Ces changements attendus devraient prendre place d’ici la fin de 2011 et permettre au pays d’être « enfin en mesure d’accomplir sa révolution numérique », comme l’a souligné le ministre lors d’un entretien au Commerce du Levant (n.5620, septembre 2011).

L’implantation de ces nouvelles technologies semble avoir relancé le débat sur le Web et les médias sociaux au Liban. La Social Media Week a consacré fin septembre une semaine de conférences à cette problématique. Fin octobre, c’est l’American University of Beirut qui se prêtera à l’exercice à travers la conférence AUSACE 2011. De plus, plusieurs articles ont été publiés sur la question. Le dossier du mois se propose d’en présenter les principaux.

Arab social media report, Dubai school of government

> World’s slowest Internet, BBC report

On new Internet prices, community feedback, cap research and imewe activation timeline

> Le Liban et les révolutions arabes : « 128 dictateurs » à abattre

> Internet, enfin la vitesse supérieure ?

> Le who’s who de la blogosphère libanaise

 

> Lebanon tries to catch up on Internet

> Internet study once again shows Lebanon is an internet country… in spite of everything

Print Friendly