Séminaire 4 – UIR Web Science

Compte rendu du Séminaire 4

Cemam- Vendredi 25 Juin 2010 10h30 à 12h30

Présents : Christophe Varin, Stephan Bazan, Marie-joe Freiha, Pierre Fermigier, Wadad N. Wazen, Zeynab Badreddine, Sabrine Saad.

Ordre du Jour:

1)     Présentation de Christophe Varin

2)     Discussion autour du texte “Manifesto for Web Science”

3)     Mise en perspective des activités pour la rentrée en septembre 2010

1) Présentation de Christophe Varin

Présentation de Christophe Varin à partir d’un Power Point concernant l’identité individuelle et Web Social, Un nouveau palimpseste culturel ?

La problématique est : Comment réfléchir cette « Identité Individuelle » ? Quel intérêt pour la recherche de l’Homme et de la Société ?

L’identité numérique passe par une meilleure compréhension de ce que la technique peut proposer.  Il faut un minimum de technique dans la société car la technique forme la société. De plus, quelque part dans le réseau et sur le web nous existons mais nous ne savons pas ou du moins nous l’avons oublié.  L’identité est une phase paradoxale car nous faisons des choses que nous oublions mais les informations sont conservées. On peut parle d’identité « cachée » mais pas « volée », il revient si on décide de les ressortir (Portrait de Marc L. par Le Tigre).

Les parois entre le privé et le public se font poreuses. Intime/ Extime ˜ la parti intime projeté de l’extérieur mais on accepte de l’exposer. L’individu s’y présente à la fois global, local, anonyme, hétéronyme, agissant, et subissant. Doit-on parler de révolution ou d’évolution ?

Identité multiple, dématérialisée, labile, avatar ou représentation technique, « l’hexis numérique », l’identité comme ce qui qualifie un Etre singulier.

Quatre éléments importants : Identité Déclarative (déclare la personne), Identité Calculée (Par exemple le nombre d’amis…), l’Identité Agissante (par exemple mettre des photos…),  l’Identité Hétéronyme.  Ces éléments créent une Identité Numérique.

Présentation sur le Web Social, Web Sémantique, l’Intelligence Collective ; Le problème du « Privacy » ; il y a une plateforme sociale ˜ dynamique passive, avis convergent puis il y a une évolution vers une plateforme communautaire˜ Opinions, avis, dynamique active, dialogue (You Tube, Forum…).

The Five Areas of Web Social; Panorama des médias sociaux.

Quelques rapports du web social et de l’identité individuelle : Facebook/ Twitter, vie privé/ vie publique, intime/extime, traces/réplication, identité/ e- réputation, mémoire/ droit à l’oubli.

Identité fragmentation, ADN numérique, ADN personnelle, ADN professionnelle, ADN administrative.

Traces : actions numériques, mouvements, deux nouveaux concepts vient casser le mécanisme : Identité Performative fonctionne sur le principe ontologique, imprévisible

Discussion autour du texte “Manifesto for Web Science” présenté par Stéphane Bazan

Le “manifesto for Web Science” a été présenté par à la WebSci 10 Conference, à Raleigh, aux USA, par Halford, Susan and Pope, Catherine and Carr, Leslie, de l’Université de Southampton, UK.

Halford, Susan and Pope, Catherine and Carr, Leslie (2010) A Manifesto for Web Science. In: Proceedings of the WebSci10: Extending the Frontiers of Society On-Line, April 26-27th, 2010, Raleigh, NC: US.

Le texte présente quatre concepts important : quatre propriétés sociologiques fondamentales du Web.

a)      Co-constitution (? déterminisme social) : la technologie modèle la société, la société modèle la technologie, les technologies prennent sens à travers les activités quotidiennes et les expériences ordinaires, le script technologique original est altéré par ces usages et le concepteur « prend le contrôle »du Script initial, Mackenzie : la technologie est ce qui rend la société possible.  L’important : l’impact du web sur la société, l’impact de l’usage sur le web/ The point of co-constitution, then, is to look at how technology and society shape each other. In web science, this means we must examine how the web impacts on what people do and how people impact on what the web becomes.

b)     Réseaux hétérogènes : La théorie des réseaux d’acteurs (Latour) ; asymétrie radicale entre les acteurs humains et les acteurs non- humains ; les acteurs du web forment des réseaux et des chaînes qui associent les acteurs humains et ceux non- humains ; il n’y a pas d’hiérarchie entre les acteurs ; le web n’est plus objet technique : Machine Sociale.

c)      La performativité : le web n’est pas un nom, c’est un verbe, une identité produite, déclarative, existante; le résultat c’est l’ensemble des effets que lui-même produit ; l’architecture du web est modifiée suite aux besoins que la société imposent ; le web se transforme et est transformé.

d)     Mobiles immuables : Dans le temps, forme fixe, persistant, objet web qui bouge quand on l’observe, on le décrit, il est mobile mais toujours là d’où l’immuabilité.

Les perspectives que nous avons décrites ci-dessus sont tirées de la science sociale, mais nous suggérons qu’elles pourraient offrir une plate-forme inclusive pour la science web. Le point n’est pas de remplacer la carte précédente dessinée par Tim Berners-Lee et al, mais d’élargir le territoire qu’elle couvre et remplir certains détails. Nous espérons que la contribution des sciences sociales et humaines sera reconnue comme un élément important dans la fondation de la science web. En résumé donc, nous proposons un manifeste pour la science web – proposé dans l’esprit de stimuler le débat et la discussion – comme suit:

1: Web Science doit être l’intersection véritable de la discipline, c’est à dire qu’il ne peut pas être autorisé à être une sociologie ou de science informatique de l’Internet;

2: Web Science doit regarder des deux côtés pour voir comment le web est crée par l’homme et comment les humains sont façonnés  par le web;

3: Web Science doivent suivre tous les acteurs (individuels, groupes et technologies) et  tracer les réseaux impliqués dans le web au sens large et comprendre les effets de ces réseaux;

4: Web science doit aller au-delà des épistémologies et des méthodologies étroite pour permettre une science qui peut examiner et d’expliquer à la fois micro et macro phénomènes;

5. Web Science doit être une discipline critique – si elle est de parler de la volonté pour le Web d’être pro-homme – il faut développer une réflexion théorique et pousser vers la critique, la théorie politique sociale,  critiquer la direction du Voyage, contester le Web et la société. Nous offrons ce manifeste que le cadre a pour un véritable s’efforcent interdisciplinaire et critique, qui s’appuiera sur une large gamme de méthodes nécessaires pour comprendre, informer et stimuler le Web et de la société et de veiller à ce que la science web est vraiment supérieur à la somme de ses parties.

(Traduction en français de la conclusion du papier “Manifesto for Web Science”)

Mise en perspective pour la rentré en Septembre

a)      Evénement Web Science avant la fin de l’année 2010.

b)      Deux ou trois thèmes à choisir en commun pour travailler collectivement.

c)      Ecriture d’un article collectif.

d)      Activités de formations individuelles et collectives.

Print Friendly