Histoire du Web au Liban

Project launched in 2010

Research Coordinator: Stéphane BAZAN

Productions:

Activities:  

Research Team:

  • Rebecca Akiki
  • Sabrine Saad
  • Ali Issa

Project summary:

Le développement du Web au Liban, depuis le milieu des années 90, n’a pas encore fait l’objet d’une chronologie documentaire détaillée, permettant de donner une image précise des circonstances politiques, économiques et industrielles qui ont permis, malgré les difficultés rencontrées par le pays, de donner accès au Web à 30% de la population libanaise.

Project summary:

Le développement du web au Liban  est le sujet sur lequel nous travaillons. Nous avons tout d’abord fait nos recherches  par le biais du  dépouillement de journaux libanais (An Nahar, Al Hayat, As Safir). Nous avons commencé par l’année 1998 (janvier, février, mars) mais comme les informations étaient restreintes et cela prenait trop de temps sans aucun résultat, nous sommes passé à l’année 2000 (de janvier jusqu’à juin) afin d’avancer dans la recherche. Nous tenterons donc de présenter premièrement une petite analyse des recherches et ensuite quelques résultats.

Premièrement, le saut de 1998 à 2000 a permis de visualiser l’évolution de ce sujet dans les journaux mais aussi dans la société libanaise. En effet, en 1998 dans An Nahar et As Safir même l’internet était à peine présent quant à Al Hayat on y trouvait déjà  une page « computer » et une page « internet » hebdomadaires en plus des publicités, et des annonces en première page de sites web tel que www.sakhr.com et www.arabia.com.

Ultérieurement, en 2000, Al Hayat garde ces pages mais elle y ajoute IT& E-TRADE. As Safir en parle un peu plus. An Nahar quand à lui, fait une évolution phénoménale : on en parle plus mais aussi un numéro adjoint « an nahar internet » est publié chaque semaine ; et le journal a son propre site web.

Deuxièmement, en ce début du 21eme siècle, presque toutes les chaines télévisées libanaises crées leurs sites web (en 1998 : LBC, FUTUR TV et AL MANAR étaient les seuls à en avoir). Un projet « school net » est lancé afin de lier 24 écoles publiques par l’internet alors que deux ans auparavant le ministre de l’éducation parlait encore de l’introduction de l’ordinateur dans quelques écoles publiques. En plus, dans la période de préparation pour les élections parlementaire un site est créé : www.lebanonelections.com afin de faire un sondage avant les élections. En 2000, il y a une grande concurrence sur le marché internet au Liban, des sociétés qui offrent des services divers et qui s’élargissent aussi vers le monde arabe comme Cyberia ,Inconet ,Terranet, Internet facilites… ; il y a aussi e-commerce(www.e-commerce.om.lb) fondée en 1999 qui se distingue des autres et qui reflète la rentrée de la société libanaise dans le commerce online.

Pour terminer, le travail a été jusque-là limité à la recherche, une analyse reste cependant nécessaire  et intéressante à faire. Il serait important de voir par exemple l’impact du développement de la langue arabe sur l’utilisation du web par les libanais surtout que les expert on développés la programmation afin de faciliter l’utilisation de la langue arabe.

Print Friendly